L'Association ► Ressources humaines

Permanent·e·s

Gestion RH

Principe RH

Organigramme

 Coralie JAUBERT

Secrétaire du secteur Formation et Assistante Comptable et Communication.

 Isabelle JUAREZ

Assistante comptable.

Assistante du secteur Formation.

 Arnaud ROSINACH

Appui stratégique.

Coordinateur BPJEPS Éducation à l'Environnement vers un Développement Durable et BPJEPS Activités de randonnées

 Fabien ROCHETTE

Coordinateur BPJEPS CKDA.

 Valérie FREMONT

Gestionnaire.

Coordinatrice administrative au secteur Formation.

 Florian CASTELBOU

Scolaire, Recrutement SV.

 Eric PETIT

Référent matériel de pleine nature.

Animateur de pleine nature (escalade, canyon, canoë-kayak et randonnée).

Référent CS escalade.

 Christelle BONNET

Assistante au secteur animation.

 Céline BEAUDET

Intervenante scolaire.

Référente Projet Pro.

 Armelle ROUVERET

Référente Ressources humaines - Social.

Co-responsable administrative du secteur Animation.

 Lionel PULIGA

Référent Aménagement et Matériel
Technicien Communication et Programmation

Animateur de pleine nature (spéléo, canyon).

 Mathieu LEGUAY

Co-responsable du secteur Animation.
Directeur du centre de Montbrun, BAFA, Activités de pleine nature, groupes extérieurs.

Formateur.

 Jérémie MERCOIRET

Coordinateur Projet Pro

 Sylvie KEMPF

Directrice.

Responsable du secteur Formation, référente qualité TH et coordination DEJEPS.

 Fabienne SEBRON

Intervenante BAFA et Scolaire.

Référente Pédagogie des BPJEPS.

 Aimy LOYE

Co-responsable du secteur Animation.
Direction Villaret et Animation RH.

Formatrice.

Gestion des ressources humaines

En 1984, l'association crée son premier poste salarié, celui de une secrétaire, occupé par Fabienne, en contrat jeune volontaire. Quelques vacataires sont employés de façon ponctuelle.Aujourd'hui l'association compte 16 permanent·e·s et 120 saisonnier·ère·s.

L'évolution s'est faite de manière progressive : les emplois CDI n'ont pu voir le jour qu'après des périodes d'alternance de CDD et de chômage.

De 1986 à 1997, les emplois administratifs ont été sécurisés.

A partir 1998, les emplois jeunes ont permis d'envisager la pérennisation des emplois sur le terrain (animateur, formateur, créateur d'outil pédagogique et PAO).

Aujourd'hui, l’équipe permanente couvre les besoins de fonctionnement de la structure.

Le Merlet s’inscrit dans l’économie sociale et solidaire qui rassemble les mutuelles, coopératives et les associations.

Elle se caractérise par la non lucrativité, une gouvernance démocratique et partagée, une utilité sociale démontrée sur le territoire et auprès de ses publics, elle encourage l’émancipation et la transformation sociale de ses membres et salarié·e·s et s’inscrit dans une démarche de gestion durable

Les principes de fonctionnement qui ont été posés pour mieux travailler ensemble

Engagement de la structure

  • Permettre à chacun·e de donner du sens personnel, collectif et politique à son travail, en lien avec le projet associatif.
  • Accueillir tout nouveau salarié·e en lui donnant tous les éléments pour qu’il s’approprie le fonctionnement de l’association et qu’il puisse viser l’autonomie dans son travail.
  • Donner une place à tous et toutes pour s’impliquer dans l'association (AG, CA, bureau.).
  • Partager les enjeux financiers, les enjeux stratégiques pour favoriser l’appropriation par tous.
  • Se saisir des espaces de dialogue pour contribuer aux prises de décisions et les respecter.
  • Faire vivre le dialogue social pour désamorcer les conflits, co-construire les conditions de travail, (télé travail, équipements spécifiques, avantages salarié·e·s).
    • ors des réunions d’équipe, 1 h est dédiée à l’équipe salariée avec les délégué·e·s du personnel
    • rencontre entre la direction et les délégué·e·s du personnel
    • le·la délégué·e est invité·e aux réunions du bureau du personnel
  • Encourager la formation et accompagner les parcours professionnels.
  • Favoriser la mixité, la parité hommes/femmes (Dans le recrutement comme dans les ressources humaines, avoir une attention particulière sur les rapports de domination et les stéréotypes de genre, favoriser la mixité, encourager la prise de poste par des femmes sur des postes traditionnellement pour hommes et inversement, etc.).
  • Garantir une équité au niveau des coefficients en fonction du niveau de responsabilité, d’autonomie et d’expertise et au niveau des avantages donnés aux salarié·e·s.
  • Lutter contre des inégalités économiques, culturelles et sociales (pérenniser les emplois, accompagner les contrats aidés et stagiaires, limiter les écarts de salaires).
  • Ecouter avec empathie les situations personnelles et les prendre en compte.

Engagement du·de la salari·é·e

  • Etre dans le partage d’informations et des connaissances, solliciter l’intelligence collective pour faire avancer les projets et le fonctionnement de la structure.
  • Respecter les fonctions de l’autre, ses domaines de compétences et d’intervention.
  • Encourager, valoriser le travail de ses collaborateurs·trices, accepter nos différences et en faire une richesse.
  • Désamorcer rapidement une tension, poser son émotion et chercher ensemble une solution sans agressivité, ni jugement.
  • Etre à l’écoute de ses besoins et savoir les exprimer en « je ».

En résumé, travailler au Merlet c’est aussi :

  • S’investir et s’impliquer dans une association locale, participer à la vie associative.
  • Accorder de l’importance au travail d’équipe, s’impliquer dans la vie collective.
  • Partager les valeurs de l’association.


Tous droits réservés à l'Association Le Merlet  |  420487 visiteurs  |  2 en ligne
Les créations présentées dans ce site sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons. Creative Commons License
Retrouvez les actualités du Merlet et des photos sur notre page Facebook.